… LA PLEINE CONSCIENCE, LES NEUROSCIENCES, LE COACHING HOLISTIQUE, et je peux vivre un “EUREKA”

Auteurs :

René Stutz, coach holistique diplômé (sensibilisation sur « la guérison de l’enfant intérieur »)

https://www.aimeravancer.ch

Claudia Milardo, coach certifiée (approche multidimensionnelle), animatrice et fondatrice de Seirá Academia ;

www.seira-coaching.chwww.seira-academia.com (en construction).

Bienvenue dans cet article relevant le défi de vous expliquer et démontrer comment la pleine conscience, les neurosciences, le coaching holistique sont liés. Comment l’attention et la pleine présence donnent accès à une conscience élargie, à son corps, à ses émotions, à son esprit, à son intuition et permet de vivre l’effet Eureka lors de séances de coaching avec des coaches expérimentés en conscience élargie ! Le coach et le coaché sont tous les deux concernés car ils font partie d’un ensemble, d’un même système, du même champ de conscience. Voyons un peu en détail ce que cela signifie.

Trois perceptions, trois piliers, trois angles pour décrire et pour prendre conscience de ce qui « EST » ; « EUREKA »:

INTRODUCTION

Mon cerveau se comporte comme un muscle que je peux entraîner comme un sportif. Il existe des possibilités infinies pour former, modeler, construire, « déconstruire » ce que nous avons appris et ce que nous sommes à l’instant présent. Comment un tel processus est-il possible?

 L’approche que nous avons choisie pour cet article se veut multidimensionnelle, holistique: elle touche à plusieurs dimensions de la nature humaine comme l’intellect, le spirituel, l’émotionnel ou le physique.

Notre enfant intérieur

« Notre enfant intérieur » caché au fond de chacun d’entre nous a été par sa nature et son fonctionnement marqué, voire blessé. L’origine des blessures peut venir de notre vécu familial, culturel, religieux ou éthique. Il est aussi coloré par notre cercle de références et par notre héritage génétique. Notre cerveau est donc imprégné de notre vécu et de ce qui EST présent ici et maintenant au fond de chacun de nous tous. Nous osons même aller plus loin. Les énergies invisibles qui régissent notre univers sont aussi perceptibles par notre cerveau. Surtout notre inconscient capte et enregistre ces information, mais nous ne savons pas précisément en quoi cela nous influence.

Savez-vous que le cerveau a un potentiel d’entraînement et d’évolution incommensurable ? Aucune dimension cognitive, mentale, spirituelle, émotionnelle ou physique n’est à exclure. Pour se simplifier la vie, le cerveau a mis en place des automatismes bien utiles dès notre conception. Certains automatismes dans notre subconscient sont fort utiles pour la survie de l’espèce humaine et pour notre survie émotionnelle. La partie rationnelle (consciente) de notre cerveau peut fonctionner aussi dans un, « mode de vagabondage » (notion de neurosciences) comme un générateur de mille pensées, même si je ne fais rien de spécial avec ma tête. Est-il possible d’apprivoiser ses pensées ? Peut-on, « déformater » ces schémas? Peut-on reprogrammer le « pilotage automatique » de notre subconscient ?

L’accompagnement

Il est difficile d’y parvenir tout seul. Par exemple il est aisé de se couper les cheveux soi-même si on se rase totalement ou si on est indifférent à sa coiffure. Il semble évident que pour avoir un bon résultat, on va de temps à autre chez le coiffeur. De même, il peut être utile de se faire accompagner pour naviguer dans ses propres zones d’ombre. Aujourd’hui, il existe des coaches prêts à aider leur coaché dans leur cheminement. Ils sont formés et entraînés à utiliser leur conscience élargie pour une écoute holistique et subtile du corps, de l’intellect, de l’émotion, du spirituel de leur propre personne tout en étant à l’écoute de ce qui émane de leur coaché. Cet exercice pratique de pleine conscience très poussé dans l’instant présent avec le coaché permet d’apporter l’éclairage et le changement de perspective nécessaires à l’approche de la problématique du coaché.

Une prise de conscience

Afin qu’un EUREKA” puisse se produire, le coach réunit certaines conditions propices dans le « champ » de la problématique examinée. Il devient un catalyseur et permet une prise de conscience profonde dans cet espace de pleine conscience à deux. Cette présence ressemble à un granule homéopathique qui fait son effet par l’information qu’il apporte au sujet qui l’a absorbé. Les effets sont rémanents et se stabilisent dans le temps durant lequel le coaché met en pratique son nouveau savoir.

Que disent les neurosciences à ce sujet ? Faut-il croire à ce genre de phénomène de prise de conscience ? Ces faits sont-ils avérés? Dois-je tout comprendre pour bénéficier de ces bienfaits ?

LA PLEINE CONSCIENCE ET LES NEUROSCIENCES :

Qu’en disent les neurosciences ?

Nous avons invité Cherine Fahim (*), docteur en neurosciences, pour une conférence sur le sujet. Voici comment nous pourrions résumer ce qui nous a été transmis:

Il est important de réguler son cortex préfrontal: celui-ci permet de gérer (régulation) ses émotions, de maintenir un état de self control. C’est ainsi que l’on peut atteindre consciemment un objectif. Le lobe préfrontal est aussi le centre de la prise de décision. Etre à l’écoute de sa voix intérieure, de son jeu intérieur, permet de prendre des décisions cohérentes en lien avec notre authenticité.

La présence à SOI un remède

La régulation comportementale se réalise dans la pure présence à soi-même sans projection imaginaire dans un autre espace mental. Cela permet d’accepter ce qui EST là, et rien d’autre. Etre ici et maintenant. En étant ici et maintenant, en pleine présence, j’ai accès à mon corps, à mes émotions, etc. … . La souffrance émotionnelle résulterait bien plus de la non-acceptation de l’émotion que de l’émotion elle-même. Le simple fait de la mettre en lumière, de l’accueillir, de la ressentir, nous transforme déjà. La pleine conscience repousse les limites du seuil de l’inconscient par une extension et un approfondissement du champ de conscience.

Savoir comment nous portons notre attention à l’intérieur de nous-mêmes, développer la connaissance de nos propres modes de fonctionnement et de ce qui est important pour nous, nos fondations, nos valeurs mais aussi nos croyances, nous permet de pouvoir aborder la relation à l’autre et à la situation en étant bien ancré, en équilibre.

(*) Elle s’est donné pour tâche de vulgariser et de rendre les neurosciences accessibles au public en fondant « Endoxa Neuroscience »

 

Mais comment ça marche ?

On pose une intention d’observation, on donne consciemment de la place à quelque chose, dans l’ici et maintenant. L’attention permet alors de concentrer l’expérience vécue dans son corps: cela peut-être une douleur physique, une émotion, sa respiration. On peut aussi poser une intention de bienveillance, la ressentir dans son corps et observer les émotions que cela engendre.

La pleine conscience supposerait une utilisation globale et entière de la conscience appliquée à toutes les parties du corps et de l’esprit.

VAGABONDAGE = RÉSEAU DE MODE PAR DÉFAUT (RMD)

Le petit vélo qui trotte tous les jours dans la tête, prénommé également le vagabondage de l’esprit, est malheureusement le mode par défaut de tout être humain ! Il est défini par un ensemble spécifique de régions cérébrales (généralement référenciées sous le terme de réseau du mode par défaut). Il représente des échecs au niveau des processus de contrôle de l’attention en impliquant notamment un état d’attention déconnecté de l’environnement présent.

Gare à ceux qui prétendent être « multi-tasking ». C’est faux ! On ne peut pas être pleinement présent et attentif sur plusieurs choses en même temps. Il en résulte qu’à la fin de la journée, vous aurez fait plein de choses, mais pas une réellement en pleine présence ! Le vagabondage permet de générer des pensées spontanées. Son activité est corrélée avec l’anxiété et la dépression quand le moteur est en marche sur «rumination négative». La méditation de pleine conscience désactive le RMD ou change sa connectivité fonctionnelle.

Avoir la pleine conscience c’est activer le réseau fronto-pariétal

Un réseau connecté de façon plus étroite aux réseaux associés à l’attention et au contrôle exécutif, suggère une plus grande capacité à maintenir l’attention, à se désengager de la distraction et à diminuer le vagabondage de l’esprit.

 

Quels sont les effets et les résultats observés après une pratique de la pleine conscience ?
  • Diminution de la fréquence des pensées automatiques négatives et une aptitude à s’en désengager lorsqu’elles surviennent
  • Attention plus soutenue et persistance dans les tâches difficiles -> meilleure concentration
  • Diminution de l’interférence émotionnelle de l’attention par des images positives et négatives dans une tâche cognitive,
  • Augmentation de la flexibilité cognitive et du fonctionnement attentionnel.
  • Caractère consciencieux
  • Vitalité
  • Empathie
  • Autonomie
  • Sentiment de compétence
  • Optimisme
  • Affect plaisant

Et donc une plus grande satisfaction dans la vie !

Le COACHING HOLISTIQUE et MULTI-DIMENSIONNEL :

Vous ne le saviez pas ? C’est VOUS-MEME la clé du coaching réussi. Car VOUS avez décidé de vous faire accompagner pour changer de perspective sur la situation actuelle, sur le souci, sur la peine qui vous préoccupe. Sortir de sa zone de confort fait partie du jeu, devoir se balancer un peu pour tenir l’équilibre, mais vous n’êtes jamais seul. Vous êtes en lieu sécurisé, accompagné par votre coach.

Un exercice de l’instant présent

C’est un exercice de pleine conscience et la présence bienveillante et totalement acquise de votre coach holistique est primordiale. L’outil « d’écoute holistique » lui permet de vous guider aux endroits essentiels de votre situation. Ces derniers sont souvent repérés comme points sensibles dans votre corps. L’important est d’y maintenir votre attention, votre conscience du moment présent, afin de pouvoir projeter votre état vers l’extérieur. Plusieurs outils sont possibles, et aucun ne sont prédéterminés, le coach se laissant inspirer par l’instant présent et par votre capacité à exprimer votre situation.

Pour avancer dans votre démarche, il n’y a pas besoin de remuer vos histoires de vie pénibles et tourner le couteau dans la plaie. Il s’agit plutôt de rester en pleine conscience de l’instant présent avec votre coach afin de pouvoir identifier l’état actuel. Ce n’est pas nécessaire de se souvenir (parfois c’est même impossible) des faits et des détails des évènements passés. Le coach a la mission de se focaliser sur l’essentiel (vue holistique) dans ces moments afin de dégager les vraies pistes d’évolution, de changements de perspective, de changements de paradigme, voire de trouver la voie vers la guérison intérieure.

Je suis accompagné (coaché) et je mets en pratique : « Comment cela fonctionne-il dans un coaching holistique» ? »

 

 

En résumé pour les 4 étapes d’apprentissage A), B) C), et D):

 

Surmontez vos obstacles et utilisez vos expériences comme tremplin!

 

CONCLUSION

Vous savez maintenant faire le lien entre neurosciences, pleine conscience et coaching holistique et/ou multidimensionnel, de façon intellectuelle.

Et si vous osiez aller plus loin en expérimentant vos propres dimensions intérieures ?

En faisant un travail en profondeur sur vous avec un accompagnement holistique, vous pourrez initier un processus de transformation vers un mieux-être. Et il est possible de vivre des guérisons de vos blessures. Cela vous permettra de découvrir votre joie intérieure ! Vous vivrez une amélioration significative de votre relation avec vous-mêmes mais aussi avec votre prochain.

Découvrez vos ressources ! Apprenez de vos émotions passées et présentes. Pilotez VOTRE ÊTRE, VOTRE VIE intérieure dans le présent et améliorez significativement votre équilibre intérieur.

Références : 

 

 

 

 

 

..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *