… parents, votre métier ?

Une lecture du métier parents offerte dans le miroir émotionnel de Vos enfants !

Sommaire

Quel métier de parents …! Qu’est-ce que le miroir émotionnel de nos enfants ? Je rêve de pouvoir vous offrir une école de parents qui accompagne les futurs parents, donc les couples encore sans enfants. Si vous pouvez prendre conscience qu’il faut d’abord vous occuper de votre enfant intérieur, vous avez déjà beaucoup compris sur ce chemin de futurs parents.

Évidemment vous cherchez tous à être efficaces, bienveillants, sachant poser le cadre pour vos enfants, afin de créer un foyer où chacun trouve l’épanouissement et un endroit pour exprimer ses émotions : ses peurs, sa joie, sa tristesse, sa colère, et ceci sans prise de pouvoir.

Mon expérience

J’ai deux fils de 29 et 31 ans. Donc il y a trente ans environ je ne me rendais pas encore compte de ce dont je suis conscient aujourd’hui, comme père. Mais mes « grands enfants » sont toujours là et moi aussi. Le travail que je peux faire sur mon enfant intérieur, sur la guérison à y apporter, est toujours et encore une porte qui s’ouvre pour mes fils. Il est vrai, c’est à eux de franchir ces nouvelles portes ouvertes, mais elles ne sont plus verrouillées par de vieux mécanismes indestructibles.

Mamans, papas, couples, parents de jeunes enfants, parents en devenir, je ne peux que vous encourager à travailler sur ces portes verrouillées au fond de vous-mêmes, installées solidement par nos parents, nos ancêtres, par notre éducation socio-culturelle et religieuse, et la société dans laquelle eux et nous avons grandi.

Comment s’imaginer un tel chemin ?

Il est très simple et en même temps si compliqué de faire ce travail. Cet affirmation est apparemment un antagonisme, une sorte de polarité inextricable.

Primo, venons d’abord à ce qui est simple. Il y a un principe immuable dans la création de l’univers : Tous nos contemporains, toutes les collectivités, toutes les personnes qui nous entourent sont nos miroirs, il suffit de regarder au fond de nous pour saisir ce qui nous revient comme perceptions, sentiments, émotions, sensations.

Secundo, ce qui est compliqué. En neurosciences cognitives, les neurones miroirs jouent un rôle capital dans la cognition sociale, notamment dans l’apprentissage par imitation, mais aussi dans les processus affectifs, tels que l’empathie. Tout ce que nos neurones miroirs captent, c’est aussi ce qui nous habite, sinon cela ne serait pas capté. Donc savez-vous qu’il y a déjà des millions d’années que des humanoïdes marchant debout existent (des sapiens) ? Ils ont évolué, fait des apprentissages heureux et douloureux, jour après jour, année après année pour survivre et pour devenir l’homo sapiens-sapiens, il y a 300’000 ans déjà. Donc nos neurones miroirs du lobe pariétal sont imprégnés d’une richesse incommensurable par des apprentissages sur plusieurs centaines de milliers d’années.

Quoi faire ?

La question la plus compliquée est maintenant de savoir comment interpréter et comprendre cette bibliothèque gigantesque à accès partiellement fermé, qui se trouve dans notre cerveau et dans notre être tout entier.

Premièrement, offrez souvent du temps et du calme dans toutes vos relations, parents-enfants, couples et quiconque cher à votre cœur. Parlez et partagez souvent ce qui est au fond de vous-même ! Et surtout parents, parlez à vos enfants ! Faites-le depuis la conception, dans le ventre de la maman, aux bébés, aux petits, aux plus grands comme si c’était votre meilleur(e) ami(e) à qui vous expliquez, ce que vous avez sur le cœur. Votre voix est une clé magique pour activer les registres de la bibliothèque ancestrale et pour ouvrir des portes insoupçonnées. Ainsi vous faites un premiers pas vers l’accès à ces informations non rationnelles.

Donnez-vous les moyens de pratiquer !

Le mot clé s’appelle exercice ! Car il n’est pas possible d’intégrer ces informations par un ou deux exercices de pleine conscience et encore moins de déverrouiller les portes. Il n’y a pas de champion tombé du ciel, l’exercice de l’écoute de ses propres trippes, s’apprend dans toutes les situations de votre vie. Ce sont des sensations dans le corps physique, des émotions, des sentiments, des ressentis, des images, des pensées, des goûts, des remous, et encore. Tous ceci est bien distinctement perceptible et réplicable suivant la situation, si on est exercé. Imaginez-vous maintenant face à un enfant, qui ne dit mot ni ne réfléchit rationnellement, mais qui ressent tout comme vous et qui tire les informations de cette bibliothèque ancestrale ?

Si vous oubliiez quelques instants votre mental, si vous étiez simplement présent à votre enfant sans faire quoique ce soit, et essayiez d’écouter ensemble les bruits de vos bibliothèques ancestrales ? Il se peut que vous découvriez des réponses inattendues venant de votre enfant qui maîtrise, sans le savoir, nettement mieux cette bibliothèque et les registres non-verbaux qui s’y trouvent. Et surtout il vous renvoie par ses neurones miroirs vos propres disfonctionnements de portes verrouillées qui empêchent votre lecture de ces registres.

Mamans, papas, parents bienveillants,

l’exemple que vous donnez de votre enfant intérieur à travers votre comportement est essentiel et vital, apprenez à lire les messages de vos enfants.

 

Comment cela se passe entre adultes ?

Cette « belle mécanique » fonctionne aussi entre adultes avec la complication de quelques distorsions mentales entre deux. Donc dans un couple, il peut y avoir le fameux coup de foudre. Des registres de musique enchanteurs tant qu’il n’y a pas de perturbations externes. Il devient capital de détecter les portes verrouillées, derrières lesquelles se trouvent certains registres inaccessibles de cette bibliothèques gigantesque. Mais ils pourraient être plus qu’utiles dans des situations peut-être douloureuses.

 

Voici l’école des parents !

Chères mamans, chers papas, parents, couples et futurs parents, amis et contemporains, nos enfants et notre entourage sont nos professeurs. Le terrain d’exercice du métier de parents est à notre porté ! Est-ce une surprise ? La question est : avez-vous envie de le reconnaitre et de mettre un processus d’apprentissage en route ? Pas au niveau de votre mental, mais au niveau de vos trippes. Il s’agit de déverrouiller les portes, réparer les serrures et vous donner l’accès aux informations primordiales pour votre VIE, avec vos enfants, vos conjoints, vous parents, vos proches avec tout être humain dans votre rayon d’action ! Ce qui est le plus miraculeux dans ce processus, c’est que l’information en « soi » n’est jamais perdue. Il faut seulement retrouver l’accès et le processus de guérison de nos blessures se met en route.

Des pistes… ?

Comment peut-on parvenir à un tel exercice ou apprentissage de ce beau métier de parents? La méditation est un moyen pour dépister les portes fermées et les verrous cassés. La lecture de la littérature spécialisée en est un autre, mais il faut avoir une bonne dose d’auto-discipline pour arriver à des résultats. L’accompagnement par une tierce personne expérimentée pour la détection des « professeurs » naturels autour de vous est le moyen le plus efficace. Avec un coach holistique digne de ce nom et son authentique travail sur lui-même, vous profitez de neurones miroirs déjà plus aguerris, afin d’en apprendre directement. Une séance en coaching holistique ou systémique, en conscience élargie ou d’autres ateliers et groupes de travail en pleine conscience, sont des espaces protégés pour augmenter votre conscience et déverrouiller petit à petit vos portes et accès aux informations vitales.

Ce que vous pouvez obtenir dans l’exercice et l’accompagnement… ?

Je vous remercie de m’avoir écouté ! Que cela puisse déjà provoquer des réflexions intéressantes pour votre VIE et votre problématique actuelle. Et surtout qu’il y ait une prise de conscience chez vous et la réception d’une bonne nouvelle : si vous vous décidez fermement et maintenant, rien ne peut vous empêcher d‘avancer et d’évoluer. Une meilleure qualité de VIE intérieure, plus d’équilibre, plus de joie, moins de peur, plus d’assurance face aux défis dans vos relations de couples et dans le métier de parents vous attendent. Monsieur Coué nous apprend qu’avec l’exercice journalier de l’autosuggestion que « tous les jours, à tous points de vue, vous allez de mieux en mieux ». Je vous défie volontiers à ce sujet.

Votre feedback m’est toujours précieux. Laissez vos commentaires sans hésiter. J’ai moi-même besoin de vos neurones miroirs pour évoluer avec vous et avancer davantage bien plus loin.

-> Parent(s)-enfant(s)

Article connexe :
-> Guérir son enfant intérieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.