… en couple … je donne une chance à l’amour ?

Introduction

Hommes et femmes, … en tandem ou à deux bicyclettes ? Nous ne partageons pas assez souvent nos convictions, nos peines et nos douleurs, nos ressentis. En couple … est-ce que je donne une chance à l’amour ? Je parle de l’amour de soi et de son prochain. Nous avons tous de la peine à mettre les mots sur nos émotions (« J’ai peur de me sentir incompris » !).

Que se passe t-il chez les hommes ?

Souvent l’homme peut ressentir beaucoup de peur à dévoiler sa vraie nature («Je cache ce qui me touche » !). Surtout, il a peur d’être vulnérable, car cela pourrait le mettre en danger (« Je dois être fort » !). L’homme a besoin d’activités qui le valorisent et lui donnent l’impression d’être le meilleur (« J’ai peur de ne pas gagner » !). Une autre grande peur hante les hommes depuis leur naissance, celle de manquer d’estime et d’amour maternels.

Que se passe t-il chez les femmes ?

L’éducation de la femme ne l’empêche pas de laisser transparaître sa vulnérabilité. Elle est plus encline à s’ouvrir et à montrer ses émotions mais plus fragile. (« Je ne suis qu’une faible femme » !) Même dans notre société actuelle dite émancipée, la femme n’a pas toujours le pouvoir de décision nécessaire et de ce fait, elle peut ressentir de l’infériorité (« Je suis une femme contrainte à la soumission » !). Elle est souvent le soutien de son mari, de sa famille et doit donner l’image d’une personne pleine d’amour, de douceur et de compréhension. Si elle ne l’est pas, cela provoque de la culpabilité (« Je dois être gentille et m’occuper de tous et de tout » !) et de la frustration. (« Je n’existe pas » !).

Que faire pour les deux ?

En restant dans ces schémas et ces caricatures (même d’une manière inconsciente), il est impossible de construire une relation saine, dans le respect et l’accueil de l’autre et avec amour l’un vers l’autre. Et souvent nous ne nous rendons pas compte qu’il manque l’amour pour soi (il ne s’agit pas d’égoïsme). Ce sont ces blessures intérieures qu’il s’agit de soigner en premier. Il est difficile d’aimer son prochain, en l’occurrence son conjoint, sans avoir trouvé un véritable amour au fond de soi.

Mon constat de coach

Ce que je constate dans mes accompagnements, c’est que nous avons tous peur du jugement d’autrui. De ce fait, la communication dans le couple devient un énorme effort. Au bout d’un certain temps de vie en commun, il peut y avoir des confrontations et des oppositions stériles. Elles sont parfois nourries par des blessures originelles de l’enfant intérieur ou des croyances limitantes. Nous avons tous besoin de reconnaissance pour ce que nous sommes et ce que nous faisons ! Tous nous avons besoin de nous échapper de temps à autre de notre rôle de mari, d’épouse, de papa, de maman, de chasseur rapportant le pain quotidien, des obligations, pour vivre un espace de couple focalisé l’un sur l’autre. Nous cherchons finalement tous à nous protéger.

Ce que les « psy » savent

Savez-vous que l’enfant de 0 à 4 ans (ou même parfois un peu plus) choisit sa nature profonde ? A savoir, s’il va se loger dans un fonctionnement plutôt dominant ou plutôt soumis ? De même il choisit aussi d’accepter ou non son masculin ou son féminin, le genre du sexe opposé dans chacun de nous. Donc se trouver en couple dépend fortement de ce choix qui s’est ancré profondément dans chaque être humain. Imaginez-vous que notre culture et souvent la religion véhiculent des schémas stéréo-typiques: l’homme est l’être masculin fort et dominant. La femme est celle qui assume les arrières de la famille, soumise et prévoyante. C’est plus que « heureux » si le couple dans son fonctionnement naturel suit ces règles de société.

« Gare aux compostions » où les deux sont dominants, où les deux sont soumis dans leur nature profonde ! Il existe encore le troisième cas, la femme qui domine naturellement et l’homme qui est le soumis. Souvent la femme dominante est poussée voire contrainte de jouer « son » rôle de femme soumise. Et l’homme soumis peut se trouver dans un rôle dominant (au travail par exemple), mais qui ne lui convient pas du tout par sa nature profonde. Hélas la société, l’entourage en a décidé autrement. « On » ne les autorise pas à jouer leur rôle naturel. Sachant tout cela, une vie de couple peut devenir compliquée. Et qu’en est-il de l’amour authentique qui supporte tout…, comme enseigné dans les saintes écritures chrétiennes ??

Mon être intérieur, un enfant souvent blessé et aussi un parent qui a des solutions apparentes

En tant qu’adulte en quête de trouver l’âme sœur, votre nature intérieure a peut-être envie d’être parent de l’enfant intérieur (blessé) du partenaire. Et voilà, vous, un homme et une femme, vous vous retrouvez dans une relation amoureuse, formez un couple sans comprendre votre fonctionnement pré-conditionné par votre enfance. Mais comme la vie et les soucis de tous les jours vous guettent, que vos enfants vous défient (souvent aussi votre enfant intérieur blessé), les choses se compliquent. Tout d’un coup, il n’est plus acceptable de vivre dans ce mode de couple « parent-enfant pré-conditionné » du premier amour, soi-disant tant harmonieux, tant rassurant. Ne s’agit-il pas d’affronter les hostilités de tous les jours en tant qu’« adulte » ou en tant que « parent maladroit » ou en tant qu’« enfant blessé » ?

Où en êtes-vous (« grands enfants ») dans le dénouement de vos nœuds émotionnels, dans l’acceptation de votre masculin et votre féminin ?

Comment votre couple s’est-il construit ? Est-ce un fonctionnement fragile en tandem ? Les deux « pédalent », mais il n’y en a qu’un qui conduit ? Est-ce que les rôles s’inversent de temps à autre ? Discutez-vous ensemble de la direction à prendre ? Ou est-ce que cela marche très bien à deux « bicyclettes » séparées, mais sur le même chemin ? Qu’en est-il de votre joie, de votre disposition à aimer l’autre, à l’accepter tel qu’il est ? A pardonner ses manquements jour après jour? A échanger forces et faiblesses, à prendre soin de l’autre en situation de détresse et à évoluer ensemble ?

Il est possible que ce défi puisse vous épuiser en tant que couple, famille ou parents. Les premiers signaux flagrants sont l’absence de communication et de l’écoute de l’autre. Ce manque d’ouverture l’un vers l’autre n’est qu’une autoprotection.

Quels moyens avons-nous (en couple) pour vraiment répondre à ce défi ?

Voyez-vous, avec du recul, les illusions que vous vous êtes faites du couple idéal ? Que finalement tout a été différent de ce que vous aviez pensé, appris, réfléchi ou ressenti dans vos premières rencontres avec votre partenaire. Et que votre vie de couple a ses propres blessures, dont il s’agit de guérir. Comprendre comment vous fonctionnez au fond de vous et à deux. Ceci n’est qu’une première clé pour apporter de la lumière !

Est-il possible de plonger dans son propre masculin et féminin pour y explorer le couple dans

  • ses différences,
  • ses qualités,
  • sa complémentarité ?

Mon expérience… ?

Aujourd’hui après un long travail approfondi sur moi (qui dure déjà depuis quelques années et je n’en ai pas encore terminé), j’ai choisi de vous accompagner. Il est possible comme adulte de faire évoluer le « grand enfant ». Ce « petit miracle » peut avoir lieu en s’occupant de cet enfant intérieur de l’époque qui n’a qu’une envie : évoluer, s’exprimer, se faire entendre, se faire comprendre, se faire respecter. Et il fait tout pour savoir s’il est accueilli et aimé dans tous ses « états d’âme » possibles. Il a droit à sa place au fond de soi et surtout dans le couple !

Que faire… ?

Un travail sur vous pour faire la paix avec vous-même, pour trouver l’amour au fond de vous-même ainsi que votre joie intérieure. Apprenez à vous accepter pleinement en tant qu’homme ou femme, pour avoir les capacités et les moyens de partager vos forces ainsi que votre vulnérabilité avec votre partenaire qui devient capable de vous comprendre si ce travail est réciproque. Malheureusement, il n’y a jamais de succès garanti dans une telle démarche. Il se peut que vous puissiez constater avec une certaine appréhension, mais avec fermeté, que finalement le couple s’est construit sur des bases non authentiques et n’est donc pas viable sur un long terme.

Découvrez votre amour au fond de vous ! Apprenez de vos émotions passées et présentes. Prenez plaisir à vous préoccupez de l’essentiel et de ce qui vous touche dans VOTRE VIE personnelle. Votre conjoint s’en rendra compte ! Faites l’expérience, combien vous avancez en écoutant votre enfant intérieur. C’est autant de gagné pour clarifier votre relation à deux !

Donnez la chance à l’amour et épanouissez-vous à travers votre masculin et votre féminin, libérez-vous de vos schémas intérieurs, renforcez votre confiance en vous, afin que vos relations soient en harmonie avec votre être !

 -> Relation de couple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *